La Propolis, antibactérien et traitement préventif naturel des maladies hivernales

La Propolis, antibactérien et traitement préventif naturel des maladies hivernales

Publié le: 02/11/2022 Nombre de lectures: 593

Certes, les esprits chagrins vous diront que les études probantes sur la Propolis se font rares… Mais son efficacité est bel et bien prouvée en cas d'infections bactériennes, d'inflammations vaginales, d'herpès et de maladies de la peau. Petite revue de la Propolis, ce fameux antibiotique naturel dont les anciens nous ont tant vanté -à raison !- les mérites.

Qu'est-ce que la Propolis ?

La Propolis, sorte de mastic naturel à multiples vocations, est l’un des produits phares de la ruche. Les abeilles la fabriquent à partir de cire, de sécrétions salivaires et de résines d'arbres ; elle est un antibactérien naturel à large spectre pour l’ensemble de la communauté apoïde. Dès l’orifice d’entrée de la ruche, elle protège cette dernière des bactéries, des champignons et des virus, faisant office de "sas de désinfection". Cette action antibiotique de la Propolis est connue de l'Homme depuis des millénaires ; et aujourd'hui encore, force est de constater que la Propolis garde le vent en poupe. Elle est principalement utilisée pour traiter les maladies de peau, favoriser la cicatrisation des blessures et des brûlures, et, à l’arrivée de l’automne et de l’hiver, en cure pour prévenir et soigner les infections. Ses ingrédients sont disponibles sous diverses formes, permettant un usage interne et externe.

Le problème majeur de la Propolis

Le seul « problème » lié à la Propolis, c’est sa composition naturelle changeante, directement liée à sa fabrication. En effet, nos amies les abeilles ne récoltent et ne peuvent travailler qu’avec les matériaux disponibles sur place à l’instant T. Ainsi, le produit varie en fonction de la récolte et du fabricant (dans ce cas précis, pas les abeilles, mais l’apiculteur !). Les substances chimiques actives qui la composent varient également selon sa zone géographique d’origine. Son efficacité n’est donc pas toujours garantie, c’est pourquoi il convient de choisir sa Propolis avec le plus grand soin.

Dans quels cas utiliser la Propolis ?

La médecine traditionnelle utilise depuis des millénaires les propriétés antibactériennes de la Propolis, sans véritablement connaitre, il est vrai, ses mécanismes d’action ou l’origine réelle de son efficacité. Les Égyptiens, Grecs et Romains de l’Antiquité s’en servaient déjà en toute confiance pour se soigner… des résultats positifs leur paraissant sans doute plus important que la manière dont ils sont obtenus (et heureusement, en un sens, sans quoi nous n’aurions pas hérité d’un savoir empirique si conséquent). Ces dernières années, la médecine allopathique s’est emparée, entre autres remèdes naturels dont l’efficacité titille la curiosité scientifique, de la Propolis, et des produits de la ruche en général. De nombreuses expériences ont été menées en laboratoire et sur des animaux. Ces essais confirment l'efficacité antibiotique de la Propolis, tandis que les quelques études disponibles sur l'être humain prouvent son efficacité en cas d'infections bactériennes, d'inflammations vaginales, d'herpès et de maladies cutanées. La Propolis serait également efficace contre d'autres inflammations, crampes et douleurs, notamment les douleurs articulaires.

Les différentes indications de la Propolis

En matière d’efficacité prouvée scientifiquement, la Propolis est indiquée en cas de :

- faiblesse immunitaire, activation du système immunitaire ;

- maladies de la peau

- herpès, boutons de fièvre ;

- infections des voies respiratoires supérieures, virales et bactériennes ;

- infections vaginales ;

- rhume ;

- cicatrisation des plaies, blessures et brûlures.


En raison de ses propriétés antibiotiques, anti-inflammatoires, astringentes et favorisant la granulation, la Propolis a un effet positif sur la cicatrisation des plaies et les infections par des bactéries, des virus et des champignons. Ses composants, en renforçant le système immunitaire, participeraient également à accélérer une cicatrisation sans complication. Ainsi, l'utilisation de la Propolis est très répandue en cas de troubles de la cicatrisation et de brûlures.

Ses indications relatives aux défenses immunitaires, aux infections respiratoires d’origines virales et bactériennes et au rhume, en font évidemment un allié de choix pour traverser l’automne et aborder l’hiver en bonne forme.


Dans la médecine traditionnelle, la Propolis est indiquée en cas de :

- maladies de la bouche (parodontose) ;

- acné, furoncles, escarres ;

- enrouement ;

- cicatrisation ;

- hémorroïdes ;

-infections des voies urinaires

- amygdalite, pharyngite, laryngite ;

- mycoses ;

- sinusite.


En cas d'acné, l'application de Propolis peut se faire en cataplasme avec d'autres produits à effet antibiotique (cire, miel, calendula, mélisse). Une étude sur l'herpès génital a montré que le processus de guérison s'est accéléré chez la plupart des patients traités avec de la Propolis et qu'une infection bactérienne vaginale concomitante a disparu de la même manière. En cas d'infection de l'estomac par Helicobacter Pylori, on a également pu observer des réactions positives à la Propolis. Enfin, les infections bactériennes de la bouche et de la gorge peuvent être traitées par la Propolis en raison de ses effets anti-inflammatoires et antiviraux.


Grâce à leurs propriétés antioxydantes, les composants de la Propolis préviendraient le stress oxydatif et protégeraient le foie. Lors d'une expérience sur des animaux, un produit à base de Propolis a également réduit les lésions nerveuses provoquées par une interruption de l'approvisionnement en sang. En outre, la Propolis favoriserait la digestion et améliorerait la circulation sanguine.


Diluée en homéopathie, la Propolis est utilisée pour traiter les réactions allergiques des yeux (yeux larmoyants), du nez (sécrétions aqueuses) et de la peau (eczéma atopique).


On prête à la Propolis des propriétés permettant de traiter l’eczéma, le psoriasis, les douleurs articulaires, les crampes ; et on appréhende actuellement son efficacité en matière d’accompagnement lors de traitements anticancéreux.

La Propolis contre le cancer ?

En effet, des recherches sont en cours sur les effets de la Propolis en accompagnement des traitements contre le cancer (type chimio et radiothérapie) ; non seulement cette dernière permettrait de mieux supporter les effets secondaires associés aux traitements, et d’améliorer ainsi qualité de vie des malades (réduction des douleurs, de la fatigue, augmentation de l'appétit), mais elle limiterait la prolifération des cellules cancéreuses ; tout du moins en ce qui concerne les cancers du col utérin, de la vessie, du côlon et du sein. La Propolis verte du Brésil s’illustrerait particulièrement dans la lutte contre le cancer de la prostate. Rappelons néanmoins que les études sur la Propolis, aussi prometteuses et réjouissantes soient-elles, sont compliquées par la forte variation de sa composition. Il a donc été proposé, récemment, de produire les substances actives par voie chimique et de les tester ensuite en clinique. Jusqu'à présent, 200 substances ont été trouvées dans la Propolis. On peut supposer, in fine, que son effet bénéfique est la somme de nombreux effets individuels…

Éthymologie du mot « Propolis »

Le mot "Propolis" vient du grec Pro Polis signifiant "devant la ville". On a ainsi désigné la résine naturelle protégeant l'entrée de la ruche, que nos amis les abeilles, insectes à cheval sur la propreté s’il en est (les abeilles se nettoient mutuellement, elles enlèvent tout débris ou parasite du corps de leurs consœurs), tapissent pour notre plus grand plaisir. La Propolis empêche la croissance des micro-organismes et constitue un "antibactérien à large spectre" naturel.

La Propolis, matériau polyvalent

Les abeilles fabriquent la Propolis à partir de différentes substances collectées çà et là (résines de bourgeons, d'arbres et huiles essentielles) et de leurs propres sécrétions. Elles y mélangent de la cire, qu'elles produisent elles-mêmes, et des sécrétions salivaires. Notez que la résine de Propolis est également présente à l'intérieur de la ruche. Les abeilles en tapissent les alvéoles et les ferment. Même les intrus sont ainsi emballés ! La Propolis est de surcroît un excellent matériau de construction : elle est modelable, imperméable et isolante. Elle participe à l’étanchéité de la ruche. C'est pourquoi elle est intégrée aux zones de la ruche qui délimitent l'extérieur.

Extraction de la Propolis

La Propolis est récoltée dans les arbres par l’abeille (peuplier, bouleau, aulne, châtaignier, etc.), qui la mélange à sa sécrétion salivaire et la transporte jusqu’à la ruche grâce à ses pattes arrière, qui lui servent de panier. L'apiculteur la recueille ensuite, en grattant des cadres spéciaux (sortes de grilles préalablement placées dans la ruche et badigeonnées de Propolis par les abeilles : celles-ci colmatent instinctivement les grilles afin de préserver le climat de la ruche, elles les recouvrent hermétiquement de Propolis). Les grilles sont ensuite congelées. La Propolis devient ainsi cassante et peut être enlevée en cognant les grilles. Elle est ensuite broyée dans un mortier. Enfin, le matériau est traité pharmacologiquement (par exemple, extrait et incorporé dans une base de pommade).

Récolte de la Propolis

Une colonie d'abeilles moyenne peut produire environ 50 à 500 g de propolis par an, en fonction de l'emplacement de la ruche, de la saison et de la matière végétale disponible alentour. Il n'est donc pas facile de mettre toujours à disposition la même qualité de Propolis sur le marché. Pour que les effets de la Propolis soient fiables, il peut être nécessaire d’en ajuster le mélange de substances actives pour les porter à une teneur suffisante.

Propolis et précautions d’usage

On trouve sur le marché -chez l'apiculteur, dans les magasins de produits diététiques ou dans votre herboristerie préférée, j’ai nommé la Pharmacie Fleurentin de Woippy- de nombreux produits contenant de la Propolis : extraits alcooliques, teintures, comprimés, dragées, poudres et capsules pour l'usage interne, pommades, gels, teintures pour l'usage externe. Il convient surtout d'utiliser des produits de qualité supérieure dont la composition est standardisée. La Propolis doit être testée contre les pesticides et les substances étrangères. Il ne suffit pas de mentionner certains ingrédients ou le lieu de collecte. Optez, autant que faire se peut, pour des produits de confiance, locaux ou non, mais certifiés par le fabricant et/ou contrôlés en laboratoire.

Principes actifs de la Propolis

La composition de la Propolis varie en fonction de son origine et de la saison. 200 substances ont été identifiées à ce jour dans la Propolis ; les plus importantes sont :

- les acides phénoliques (3-50 %, teneur minimale requise 6 %, acide p-coumarique de benjoin, acide 3,4 diméthoxycinnamique, acide férulique, acide caféique, acide cinnamique) ;

- les flavonoïdes (1,2-29 % ; teneur minimale requise 5 %, apigénine, galangine, combattantol, quercétine, pinobanksine et autres) ;

- les huiles essentielles, caryophyllène, cinéole, farnésol, géraniol et autres ;

- les acides gras (3-5 %, acide caproïque, acide laurique, acide myristique et autres).

- le sucre ;

- les oligo-éléments (fer, cuivre, magnésium, sélénium, silicium, zinc) ;

- les vitamines, acides aminés, le pollen de fleurs.

Effets secondaires de la Propolis

Les allergies à la Propolis sont relativement fréquentes. Les personnes ayant une prédisposition atopique (hypersensibilité de la peau et des muqueuses) ou les asthmatiques encourent un risque accru d'allergie en l’utilisant. Il s'agit le plus souvent d'allergies de type tardif, c'est-à-dire que les symptômes n'apparaissent pas immédiatement. Les seuls effets indésirables constatés lors de l'utilisation de la Propolis sont donc des manifestations de nature allergique : insuffisance respiratoire, asthme, urticaire, œdèmes, irritations cutanées et irritations des muqueuses peuvent se manifester. Il est recommandé de ne pas utiliser la Propolis en grande quantité sur une longue période, et de l’éviter, évidemment, si vous savez y être sensible. Un petit test avant la première utilisation vous éclairera : en cas d’usage externe, appliquez un peu de produit sur le poignet et attendez. Sans réaction allergique dans les heures qui suivent, vous pouvez en principe utiliser votre produit sans crainte. En l'absence d'allergie, la Propolis convient parfaitement aux enfants.

Interactions avec la Propolis

Les personnes allergiques aux substances suivantes ne doivent pas utiliser la Propolis : Baume du Pérou, produits à base de bourgeons de peuplier, écorce de cannelle, acide caféique, acide cinnamique, alcool cinnamique, vanilline, colophane, mélange de parfum, cire de carnauba. Des allergies croisées avec ces composées sont également connues.

Produits en relation

Propolis (bt 30)
Propolis (bt 30)

6,50€ Ex Tax: 6,16€

Ajouter au panier
Propolis (bt 45)
Propolis (bt 45)

12,90€ Ex Tax: 12,23€

Ajouter au panier

Articles en relation

Commentaires

Ecrire un commentaire